Accueil Essai MAN TGE 4×4, essai tout terrain

MAN TGE 4×4, essai tout terrain

0

Le MAN TGE existe en version utilitaire 4×4. Nous avons pu l’essayer en conditions réelles sur les pistes du Centre 4×4 & Tout Terrain de la Vallée Bleue à Montalieu-Vercieu en Isère. Et quoi de mieux pour essayer un utilitaire bénéficiant d’une traction intégrale qu’une météo pluvieuse et grise. Allons donc faire un tour sur les pistes et voir ce dont notre Man TGE 4×4 est capable.

Le TGE transmission intégrale 4×4

Présentation du TGE

Le TGE en version intégrale permanente existe en plusieurs longueurs : standard, long et extra-long. Deux motorisations sont aussi au catalogue avec au choix un 2.0l turbo de 140 ch et 340 Nm de couple et un 2.0l biturbo de 177 ch 410 Nm. Dans les deux cas, il peut être équipé d’une boîte de vitesses mécanique, la boîte de vitesses automatique à 8 rapports est quant à elle réservée au modèle le plus puissant.

Le TGE 4×4 ne se différencie pas de son homologue à deux roues motrices, si ce n’est son seuil de chargement un peu plus élevé.

Il est disponible en fourgon, fourgon double cabine (l’option fourgon plus permettra de transporter 5, 6 ou même 7 personnes suivant les banquettes choisies) ou en châssis carrossé (camion benne, plateau pour véhicule, plateau, nacelle, etc).

En blanc le TGE cabine approfondie 7 places et en gris sombre celui de notre essai en trois places
La seconde banquette existe en trois ou quatre places


Sachez que pour passer l’arbre de transmission arrière, le véhicule n’est rehaussé que de 10 cm. Sa hauteur de chargement reste donc raisonnable avec 67 cm sur le fourgon.

Question volume, sur les fourgons tôlés et selon les longueurs et hauteurs (du L3H2 au L5H4), il accepte entre 9 m3 et 17 m3.

Retrouvez nos articles sur le MAN TGE

Comment fonctionne la transmission intégrale avec Haldex ?

Tout d’abord, ce système qui porte le nom de la société qui le fabrique (filiale de BorgWagner) a comme grand avantage d’être complètement automatique. Le conducteur n’a pas à intervenir pour passer en mode 4×4. Et tout se passe en souplesse, on ne remarque pas forcément que le système se met en route à part peut être comme dans notre cas en essai tout terrain où il va nous permettre de nous sortir de mauvais pas.

Cette transmission intégrale permanente permet une répartition variable de la puissance entre les essieux avant et arrière. Sur route et en conditions normales d’adhérence, le TGE roule en traction. Mais dès que les capteurs du système ABS détectent un problème de motricité, l’Haldex va répartir le couple afin de retrouver du grip. Il faut moins de 80ms pour que le système réagisse. Le pourcentage de couple entre l’essieu avant et l’essieu arrière est variable et s’adapte en fonction de la motricité. Cette répartition se fait via un système qui ressemble, en simplifiant, à un embrayage multi-disque. La variation peut aller de 0 à 100 % de la répartition de couple. Ce système équipe nombre de SUV et n’est pas très onéreux tout en permettant de contenir la consommation par rapport au différentiel Thorsen (un glissement limité qui, lui, va équiper les modèles plus lourd du TGE 4×4 de 5t ou 5.5t).

Notons qu’il existe en option un blocage de différentiel pour l’essieu arrière pour accroitre encore les capacité de franchissement. Le système d’aide à la descente est aussi optionnel.

En option un blocage de différentiel arrière.

Essai Man TGE 4×4

En général je préfère faire des essais quand la météo est plutôt clémente, mais dans le cadre du TGE 4×4, il pleuvait. Et cela tombait plutôt bien pour ce que nous voulions faire, c’est à dire le tester sur des pistes en conditions d’accès chantier plus ou moins difficiles. Le terrain est donc glissant à souhait sans pour autant être boueux.

Des conditions idéales pour un essai 4×4. Notez que vous pourrez changer les pneus d’origine pour des versions plus off road si vous en avez un réel besoin.

D’autant plus que je connais très bien le terrain 4×4 de Montalieu-Vercieu. On y trouve des kilomètres de pistes sur des zones vallonnées avec des creux, des bosses, montées, descentes, tout ce qu’il faut pour se faire plaisir sur un parcours tout terrain.

Notre TGE 4×4 est équipé d’une boîte automatique à 8 rapports.

C’est donc parti avec notre TGE 4×4 en boîte automatique. Tant que nous sommes sur du plat, aucun souci pour progresser. Le terrain étant caillouteux, pas de souci de grip même avec la pluie. C’est quand nous abordons une montée un peu raide que les choses sont censées se compliquer. En tout cas passer à cet endroit avec un véhicule à deux roues motrices n’aurait pas été possible. C’est là que rentre en jeu le système Haldex qui va de lui même gérer la répartition du couple sur les deux essieux du véhicule. Il n’y a pas besoin d’appuyer sur un bouton ou de l’enclencher, c’est complètement transparent. Cela signifie que le conducteur n’a qu’à s’occuper de la trajectoire de son fourgon et par conséquent, qu’un conducteur peu expérimenté en off road pourra l’utiliser. Il faudra cependant faire attention à ne pas non plus s’aventurer sur un parcours vraiment difficile qui serait réservé à de vrais véhicules franchisseurs comme les 4×4 et autres pick up.

Je m’engage dans la montée, on sent que les roues grattent un peu, c’est la preuve que le système de répartition joue son rôle. Le véhicule progresse sans souci. J’ai cependant fait en sorte de maintenir suffisamment de gaz pour ne pas faire un arrêt de progression. La descente qui s’ensuit est aussi intéressante car elle se trouve en virage. Lorsque l’avant de mon fourgon va tourner pour s’engager, l’arrière va petit à petit se lever, c’est ce que l’on appelle un croisement de pont. Et hop nous voilà une roue en l’air. Mais cela n’empêche pas le TGE de continuer à rouler. Je vais continuer à multiplier les petites zones tout terrain comme cela sans prendre vraiment en défaut le MAN.

Lever une roue ne fait pas peur au MAN TGE 4×4

Alors relativisons aussi, il ne faut pas se lancer dans du trial avec un engin de ce gabarit. Mais je suis persuadé que les capacités de ce fourgon iront bien au delà de ce que la majorité des conducteurs vont en faire. Certains risquent de se faire peur avant de trouver les limites de l’engin et pour des questions de sécurité il vaut mieux ne pas les atteindre.

Ce véhicule sera un compagnon de route, ou plutôt de chemins, idéal pour tous les professionnels qui ont à emprunter des routes non goudronnées, des chemins de traverse, des abords de chantiers. Mais il fera aussi le bonheur de ceux qui travaillent dans des départements où il y a des risques de neige ou de routes glissantes l’hiver car il ne faut pas oublier qu’une traction intégrale c’est un gage de sécurité.

La garde au sol n’est pas celle d’un 4×4, il faut donc parfois faire attention où l’on veut s’aventurer.

J’ai aimé :
– La transmission intégrale qui se gère automatiquement et qui se conduit en toute transparence
– La boîte automatique qui apporte une réelle souplesse et un confort d’utilisation
J’ai moins aimé :
– La garde au sol, effectivement un fourgon n’est pas un pick up ou un 4×4 et sa garde au sol est un peu limitée

TGE 4×4, un utilitaire pratique et efficace en accès chantier.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Quitter la version mobile