Essai Renault Master 2.3 dCi 165 propulsion

Nous voilà au coeur des motorisations du Renault Master 2019 avec ce nouveau moteur Euro6d. Ce Master en essai, est un L3 en propulsion avec ses roues jumelées, accompagné d’une boîte de vitesses manuelle.

Nous vous parlions, il y a peu, de notre essai du Renault Master avec le 2,3 dCi de 180, le voici cette fois avec la motorisation la plus attendue. C’est le nouveau moteur 2,3 litres Energy dCi de 165 chevaux qui oeuvre sous le capot de notre Master orange. Ce n’est pas la seule différence avec notre précédent essai (je ne parle pas de la couleur évidemment), puisque ce Renault Master est un L3 plus long et surtout une propulsion avec ses roues jumelées. Rappelons que le choix d’une propulsion par rapport à une traction apporte un seuil de chargement plus haut mais un rayon de braquage plus serré ce qui n’est pas un luxe avec cette longueur et une meilleure motricité pour transporter de lourdes charges. Celui-ci est un 3,5t qui se conduit avec un permis B, le permis auto.

Un design de camion pour le Master

Oui, c’est voulu et ça tombe particulièrement bien avec celui-ci qui, en dehors de son PTAC, s’approche davantage d’un camion par sa longueur et sa transmission propulsion. La calandre,avec des nombreux joncs chromés, est particulièrement imposante sous ce capot rehaussé. Elle l’est plus encore avec les nouvelles optiques accompagnées de feux diurnes très distinctifs qu’on retrouve un peu sur certains VP de la marque au losange. Avec les roues jumelées et la propulsion, on se sent au volant d’un camion même si le cockpit ne diffère pas du traction. C’est un ressenti. Le reste du style est inchangé. Le Master existe en 3 hauteurs et 4 longueurs, le nôtre est en H2 la hauteur intermédiaire et en L3, presque la plus longue pour un volume de 12,4 m3.

Nouvelle calandre et nouvelles optiques pour le Renault Master 2019
Nouvelle calandre et nouvelles optiques pour le Renault Master 2019

Nouveau 2.3 dCi 165 chevaux, compromis idéal

Notre précédent Master en essai était équipé du même moteur mais en 180 chevaux. Le répondant ne manquait pas mais réclamait de parfaitement gérer l’accélérateur pour ne pas malmener la marchandise. Ce Master avec le 165 chevaux est plus souple et ne manque pas de reprise pour autant. Oui, il est plus lourd aussi, mais la charge transportée est la même. Le 2,3 litres est ici couplé à une boîte de vitesse manuelle à 6 rapports. L’ensemble se conduit facilement et sans peine, dans le relief des collines derrière la ville de Lisbonne. Ce fourgon semble davantage bruyant, mais le moteur n’y est pour rien. Il ne faut pas oublier que la surface tôlée est bien plus grande sur le L3H2 que sur le L2H2 et que c’est une propulsion avec des bruits de transmission que la traction n’a pas. Ce Master est plus éloigné de ce qu’on ressent dans un véhicule particulier au niveau de la conduite, en dehors du gabarit évidemment. On est davantage au volant d’un camion qu’avec le Master traction précédent en L2H2. On apprécie en tous cas la maniabilité préservée de ce Master qui s’allie parfaitement à cette motorisation très disponible et sans doute plus polyvalente au quotidien. La propulsion nous prive par contre du système d’aide à la motricité mais pas de l’Ecomode pour le chauffeur qui souhaite faire attention à sa conduite.

Le moteur Energy 2,3 dCi 165 chevaux de ce Master
Le moteur Energy 2,3 dCi 165 chevaux de ce Master

Bureau mobile et aides à la conduite

Petit ou grand, le Master dispose des mêmes aides à la conduite et du très complet bureau mobile. Dans cette dimension, l’assistant de stabilisation au vent latéral aura sans doute été l’aide électronique la plus appréciée lorsque j’ai longé le bord de mer, mais ce n’est pas la seule. On trouve les aides au stationnement très pratiques avec un fourgon tôlé de cette taille, mais aussi l’avertisseur d’angle mort (celui-ci étant important), le détecteur de franchissement de voie qui alerte mais ne rectifie pas, et surtout le système de rétroviseur central par caméra et écran. C’est vraiment bien à l’usage pour regarder ce qu’il se passe à l’arrière, avant de prendre une bifurcation par exemple. On parle bien de marche avant pour remplacer le rétroviseur central de façon permanente, car en marche arrière il y a la caméra de recul qu’on connait depuis longtemps.

La rétrovision par écran et caméra est parfaite
La rétrovision par écran et caméra est parfaite

Et le bureau mobile ? Il se compose du dossier du siège central avec sa tablette pivotante très pratique pour orienter ses papiers vers soi et de la toute nouvelle tablette devant le siège passager. Cette tablette s’escamote dans la planche de bord lorsqu’on n’en a plus besoin et peut accueillir sans problème un ordinateur portable. Le seul inconvénient est qu’elle est réservée au passager donc que vous devrez changer de place pour vous en servir. Mais, lorsque qu’elle est sortie avec votre ordinateur dessus et que la tablette du dossier central est bien orientée, on est bien installé pour faire le point sur ses factures ou futures livraisons. L’ergonomie est très fonctionnelle et cela semble robuste.

La tablette rétractable accueille un ordinateur portable sans problème
La tablette rétractable accueille un ordinateur portable sans problème

Bilan de cet essai du Renault Master 2019 en 165 chevaux

Avec la transmission propulsion, les roues jumelées et cette grande longueur de fourgon, on est clairement plus au volant d’un camion que sur le plus petit Master en traction. Cela ne fait aucun doute, on a aussi plus de bruit à l’intérieur sans doute en raison de ces caractéristiques. Le design visait celui d’un camion, on y est. Quoi qu’il en soit, ce nouveau moteur de 165 chevaux est parfait et sans aucun doute le plus polyvalent. Le 180 en donne un peu trop pour des arrêts fréquents par exemple. Le nouveau 2,3 litres avec cette puissance de 165 semble bien mieux d’autant que la boîte est agréable.

Le point important, mais qui n’est pas propre à cette motorisation, c’est l’aide électronique. Elles sont nombreuses et deux m’ont particulièrement intéressé. L’aide pour les vents latéraux sur cette grande surface tôlée et surtout, le rétroviseur intérieur remplacé par un écran. On l’aurait souhaité plus large, mais le résultat reste très convaincant. C’est très sécurisant de voir ce qu’il se passe derrière lorsqu’on envisage de doubler ou de prendre une bifurcation. En ajoutant l’alerte d’angle mort, la perception qu’on a au volant est vraiment étonnante, bien loin du grand fourgon où on ne voyait que devant. Ce sont de vrais plus pour la sécurité au quotidien, surtout avec le L3 tôlé.

Aides électroniques, bureau mobile et moteur de 165 chevaux sont sans doute les 3 meilleurs arguments de ce Master 2019.

On aime

  • L’agrément de conduite de ce moteur dCi 165
  • L’ergonomie réussie du bureau mobile
  • Les aides de conduite disponibles

On aime moins

  • Levier de frein à main coincé entre les sièges
  • Eclairage intérieur à LED mais en option
  • Surveillance arrière pertinent mais en option

Nos photos de l’essai Renault Master dCi 165

Tablette orientable au dos du dossier central
Tablette orientable au dos du dossier central

Tableau de bord un peu tristoune pour ce Master fourgon
Tableau de bord un peu tristoune pour ce Master fourgon

Renault Master 2019 en L3H2 propulsion
Renault Master 2019 en L3H2 propulsion

Portes arrière ouvrantes à 270 degrés
Portes arrière ouvrantes à 270 degrés

Marche-pieds sous les portes arrière
Marche-pieds sous les portes arrière

Les roues jumelées de notre Master propulsion
Les roues jumelées de notre Master propulsion

Large vide-poche côté passager
Large vide-poche côté passager

La sellerie est confortable dans le nouveau Master
La sellerie est confortable dans le nouveau Master

L'espace sous la banquette des passagers
L’espace sous la banquette des passagers

L'écran tactile est placé assez haut pour être parfaitement lisible
L’écran tactile est placé assez haut pour être parfaitement lisible

Intérieur revu pour le nouveau Renault Master 2019
Intérieur revu pour le nouveau Renault Master 2019

Emplacement de recharge par induction d'un smartphone
Emplacement de recharge par induction d’un smartphone

Eclairage intérieur à LED
Eclairage intérieur à LED

Caméra pour la rétrovision sur ce Renault Master
Caméra pour la rétrovision sur ce Renault Master

Bouchon de remplissage du adBlue pas du même côté que celui du gasoil
Bouchon de remplissage du adBlue pas du même côté que celui du gasoil

Amortisseurs à lames au premier plan et transmission propulsion en arrière plan
Amortisseurs à lames au premier plan et transmission propulsion en arrière plan

Accessibilité du Master L3H2 avec les deux portes latérales coulissantes
Accessibilité du Master L3H2 avec les deux portes latérales coulissantes

Idée du porte à faux arrière du Master en L3
Idée du porte à faux arrière du Master en L3

Lire d'autres articles

6 Commentaires

  1. Bonjour je suis interesse par le Master l4 h2 en 6 places avec 180ch couleur orange 2.3 ou 2.8 svp merci de me contact par mail bonne soirée

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Publicité -

Publicité

Rejoignez nous sur Facebook !

AccueilFourgon & camionnetteCamionnette & fourgon compactEssai Renault Master 2.3 dCi 165 propulsion